Démarche

François Morellet prône dans la création artistique la réalisation impersonnelle, le mouvement, les séries programmées et le jeu. Il utilise de multiples supports comme matériaux (toiles, tableaux, adhésifs, néons, surfaces de bâtiments, etc.). Il touche parfois les domaines de l’installation et de l’environnement. L’application rigoureuse des mathématiques et des notions de géométrie permettent de classer cet artiste dans l’art minimal. Il invente des règles, parfois absurdes, et laisse une grande place au hasard, ce qui je trouve donne des œuvres souvent pleines d’humour qui peuvent se construire à l’infini. Ces ensembles de règles, qui forment des systèmes, permettent de démythifier l’œuvre d’art car il n’y a plus, ou peu, de subjectivité et d’émotion dans la création. François Morellet explique ses systèmes dans les titres de ses œuvres, la démarche employée est donc encore plus compréhensible. Par exemple, le tableau ci-dessous s’intitule « 3 grillages superposés 0 °, + 15 °, – 15 ° » (1959), il a donc superposé 3 grillages inclinés respectivement à 0 °, + 15 ° et – 15 °.

3 grillages superposés 0 °, + 15 °,-15 °

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :